Fêtes!

Aujourd’hui, lorsqu’un membre de sa famille va se marier, ou se faire baptiser, on a une idée de la période qui sera choisie pour célébrer l’événement. D’une part pour profiter de la meilleure période climatique, en théorie, et d’autre part afin de pouvoir réunir des familles souvent éparpillées géographiquement, l’été est généralement choisi. De préférence avec un jour férié qui se ballade, histoire d’être à peu près sûr d’avoir le maximum de monde. Mais en tous cas, ce sera un samedi pour les mariages, et un dimanche pour les baptêmes! C’est finalement assez prévisible.
Autrefois, il en était autrement.
La plupart de nos ancêtres ayant leur vie calquée sur le rythme de la vie rurale, où la première énergie était tirée de l’huile de coude, ils profitaient des moments de calme dans celle-ci pour prendre le temps de se réunir. Les familles étaient beaucoup moins éparpillées (on considère, en effet que tout le monde se trouvait dans un rayon de 12 à 15 km) et tout le monde avait, peu ou prou, le même rythme de vie.
Tout le monde respectait également les dogmes de l’Eglise. Oui, lorsque c’était le cas, on ne se mariait pas à certaines périodes.

En effet, plus on regarde avec attention son arbre généalogique, moins on voit de mariages le samedi en période estivale. Non. Les mariages sont plutôt célébrés durant les mois où la charge de travail à l’extérieur est moindre. Ce n’est désormais plus la cas et c’est le fruit de l’évolution de notre société, moins rurale, moins contrainte par les travaux agricoles et par le poids de l’Eglise.

banquet

 

carte postale ancienne, banquet de noces – Erdeven (56)

Il en est de même pour les baptêmes. Auparavant, une naissance était déclarée à la mairie et le baptême suivait à l’église. Aujourd’hui, quand on est baptisé, les parents suivent une préparation à la cérémonie, laquelle doit s’organiser au moins un mois avant. De même, les baptêmes sont calés, lorsqu’ils sont organisés en tant que fête familiale , plutôt en période estivale, ou en tous cas après Pâques. On ne verra que rarement un baptême au mois de janvier.

Advertisements
This entry was posted in Aventures arboricoles. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s