Emmanuel Le Dilly (1895-1915)

Né le 9 août 1895, à Lorient dans une famille de militaires de carrière, Emmanuel Félix Le Dilly est issu du second mariage de son père, veuf en première noces de Marie Anne Le Joa. Son père Jean Marc Le Dilly est second maître de Mousqueterie, son oncle Joseph est quartier maître de Mousqueterie. Emmanuel Le Dily songeait sans doute à s’engager dans la Marine, comme le fera son cousin Louis, mais la guerre le rattrappe.

1914

Né en 1895, il fait partie de la classe 1914 et fait ses classes alors que le conflit est déjà commencé. Il sait qu’il en sera. Affecté au 65 Régiment d’Infanterie, basé à Nantes, il le rejoint dans la Somme. Nommé rapidement Caporal, parce qu’il faut combler les pertes énormes des premiers mois, il se trouve au printemps 1915 aux abords d’Hébuterne avec son uniforme au pantalon garance…

Le 12 avril 1915, alors qu’il est âgé de 19 ans et demi, Emmanuel Le Dilly est “tué à l’enemi”, devant Serre, à proximité d’Hébuterne. Le Journal de marche et d’opérations du 65è RI rapporte de violentes cannonades et fusillades qui n’ont pas modifié la donne pour autant.

Ambroise Harel, qui se trouvait dans les parages, rapporte dans ses mémoires :

“Ceux qui revenaient avaient de la boue jusqu’aux cheveux, les effets déchirés, les cheveux et la barbe hirsutes, le visage fatigué comme un malade qui sort d’une forte fièvre. Et rêveurs, ils se regardaient, commençant seulement à comprendre que la lutte avait dû être terrible, puisque beaucoup n’était plus là!… [Ambroise Harel parle de 997 manquants pour un régiment de 2000 hommes]

Quand on leur faisait l’éloge de tant de bravoure, ils répondaient qu’ils n’y étaient pas seuls; ils avaient vu à travers leur misère d’autres vaillants frères d’armes: c’étaient des Bretons du 11è corps, appartenant aux 64è et 65è RI; ils avaient, disaient-ils, fait aussi tout leur devoir.”

Ambroise Harel, Mémoires d’un poilu breton, Editions Ouest France

 

Emmanuel Le Dilly (1895-1915) Mort pour la France

http://1418.lorient.fr/accueil/

Advertisements
This entry was posted in 1914-1918, Trajectoires and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s