Jean Marie Ehanno (1888 – 1971)

Né à Surzur (Morbihan) en 1888, il déclare lors de sa conscription la profession de cultivateur. Sa fiche de matricule nous apprends que son degré d’instruction est de niveau 3. Ce qui signifie qu’il sait lire, écrire et compter.

conscrit en 1909, il est affecté au 13è Régiment d’artillerie puis au 59è Régiment d’artillerie, tout juste créé en 1910 et basé à Vincennes. (59° RAC (régiment d’artillerie de campagne) formé le 1/1/1910 à Vincennes et Rueil)
Son service se déroule sans accroc et il obtient un certificat de bonne conduite  en septembre 1910.
Affecté au 28e Régiment d’Artillerie, il effectuera une période d’exercices. Cette période d’une quinzaine de jours du 19 septembre au 11 octobre 1913. Les périodes d’exercices sont organisées périodiquement et sont là pour permettre aux hommes encore soumis aux obligations militaires de se rappeler les gestes, règles, et pratiques de l’armée. On ne s’y soustrait pas.
Rappelé sous les drapeaux par le décret de mobilisation générale du samedi 1er août 1914, il se présente le lundi 3 août à la caserne du 28è RA à Vannes. Du 9 août au 19 octobre 1914, il sera “aux Armées”, c’est à dire sur le front. Dès le 24 de ce mois, le 28è Régiment d’Artillerie participe à la bataille de Charleroi en Belgique, puis à la bataille de la Marne  dès le mois de septembre 1914. En un mois notre cultivateur de 26 ans change de décor. Il passe de la campagne morbihannaise au champ de bataille.

champ

Le 19 octobre 1914, après deux mois de combats, Jean Marie regagne son dépôt. Il repartira au front au mois d’août 1915. Jusqu’en février 1916, il sera affecté à la 28è batterie de son régiment, avant de rejoindre pour d’autres missions, le 113è Régiment d’artillerie lourde dans la Somme.
carteEM113eRAL

Carte extraite du Journal de Marche et d’opération du 113 RAL. Secteur de Dompierre (80) cliquez sur l’image pour plus de détails.
Le 1er avril 1917, Jean Marie Ehanno est affecté au 251è Régiment d’Artillerie et participera à une autre des tristements célèbres bataille, celle du Chemin des Dames.  Puis à l’automne à l’offensive finale à Somme-Py, notamment.
Démobilisé le 21 janvier 1919, il regagne les champs de Bretagne sud et fonde sa famille. Toujours soumis aux obligations militaires, il ne manque pas de faire valoir ses droits lorsque naissent ses enfants.

Art. 58, loi du 1er avril 1923. — Les hommes de la disponibilité et des réserves, ainsi que les hommes dispensés de la présence effective sous les drapeaux par application de l’article 98 de la présente loi, peuvent se marier sans autorisation. Ils restent soumis néanmoins à toutes les obligations du service imposées à leur classe.

Tout homme des réserves, à la naissance d’un enfant, passe de droit dans la classe de mobilisation dont le millésime est inférieur de deux unités à celui de sa classe de mobilisation du moment. Tout père de quatre enfants vivants, passe de droit et définitivement dans la deuxième réserve. Les pères de six enfants vivants sont et demeurent affectés à la dernière classe de la deuxième réserve. Toutefois, ces dispositions ne peuvent entraîner aucune réduction dans la durée totale des obligations militaires.

Il n’est pas tenu compte, en matière de changement de classe, des déclarations qui n’ont pas été faites dans le délai d’un mois avant la publication du décret de mobilisation, sauf dans le cas où ces déclarations résultent d’une situation nouvelle.

 

Il passera ainsi progressivement à la classe de mobilisation 1902 et sera dégagé de toute obligation militaire en octobre 1937.

Advertisements
This entry was posted in 1914-1918, Trajectoires and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s