Fileuse

Le métier de fileuse est un métier qu’il aurait été étonnant de ne pas trouver dans l’hinterland d’un port tel qu’on en trouve dans le sud bretagne ou sur les rives de la Loire.
L’hinterland est en géographie la zone d’influence et d’attraction économique d’un port. On l’appelle aussi arrière-pays. Dans cet arrière-pays, les fileuses, pour le cas qui nous intéresse, précèdent la Révolution Industrielle du XIXè siècle. Elles fileront du lin, de la laine etc. Ces fils qu’elles auront réalisés seront ensuite tissés par les tisserands.fileuse

Ces femmes, puisque c’est un métier essentiellement féminin, exercent une profession supplémentaire, ce travail est un plus et apporte un peu de beurre aux épinards. Les Marchands qui leur remettent la matière première passent récupérer le produit après un certain délai. Il y a donc déjà, le souci de la rentabilité, du temps de production etc…

Perrine Barrillé (ca 1766 – 1841), fileuse au Loroux Bottereau (44)

Advertisements
This entry was posted in Métiers and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s